Le pin a des yeux…

Hibou moyen-duc au dortoir …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Black Priest…

Grand Cormoran au couchant….

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Prière vespérale…

Le soleil se couche, le Grand cormoran semble lui adresser une dernière prière avant que la nuit n’engloutisse le dortoir …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Concours photo du Festival International Nature de Namur

C’est avec plaisir que j’ai vu ma photo « nébuleuse » se classer sur la 2ème marche dans la catégorie « Flore » lors de l’édition 2017 du concours photos du festival de Namur… une belle surprise pour cette image graphique, obtenue à partir d’une simple inflorescence de pissenlit.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

La veuve rose…

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Saint-Esprit….

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Diaporama -Festival Grandeur Nature de Collioure

Retrouvez-moi Dimanche en début d’après-midi pour un diaporama consacré aux grizzlies de la Khutzeymateen

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Lévitation…

Reprise de la photo macro avec le retour des insectes, ce soir là seule une petite coccinelle daignera poser pour une image « aérienne » aux tons pastels…

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Chanteur nocturne…

Parmi les nombreux bruits de la nature dont le retour marque l’arrivée du printemps, le chant des batraciens  est l’un des plus facilement perceptible. Audible souvent à plusieurs kilomètres par temps calme, il se transforme en brouhaha assourdissant pour l’observateur proche de la mare où se rassemblent les individus pour se reproduire. Dès que la nuit tombe, le point d’eau jusque là endormi s’anime et les mâles, qu’ils soient grenouille, crapaud ou rainette, se mettent à chanter à gorge déployée. Cette expression est d’autant plus appropriée pour le Crapaud calamite  que celui-ci accompagne sont chant par le gonflement d’un sac vocal bleuté situé sous sa gorge.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Trop près….

Avoir la chance d’apercevoir dans de bonne conditions l’Aigle royal  est un événement suffisamment rare pour être savouré par le photographe . Cet adulte, intrigué par ma présence sur les hauteurs de son domaine , m’a gratifié d’un passage tellement au   »ras des moustaches » qu’il m’a été impossible de le cadrer en entier. Dommage pour l’image mais un beau souvenir pour moi, témoin de l’aisance et de la puissance de ce superbe « avion de chasse ».

Publié dans Non classé | Commentaires fermés